Le forum pour tous les photographes et les amateurs de photographies depuis 2005.

Retourner vers Appareil photo argentique

Iso sur Argentique

Ce forum est dédié à l’appareil photo argentique ainsi qu’à ses accessoires.

Messagepar eyslime » 07 Juin 2010, 12:04


je vais essayer de poster des exemples...

edit voila une tmax à 800 (135mm à 1/30e fallait pas esperer la netteté :D). Tu conserves une belle gamme de gris, et un grain assez fin. MAIS, j'aurais pu avoir plus fin, c'est développé à la bourrin dans un révélateur non adapté, des secousses fortes et un fixateur périmé.

http://img532.imageshack.us/img532/9500/tmax800018.jpg

TRIX à 800, ici le deeloppemet dans du TMAX, fait dans les regles de l'art, toutes procédures faites au complet (30 minutes de nettoyages, secousses douces, prémouillage, bref un developpemet pour avoir le moins de grain possible.)


http://img208.imageshack.us/img208/8978 ... 800016.jpg


Uploaded with ImageShack.us[/URL ]


tu peux surtout voir le grain dans les zones sombres. Beaucoup de grain va bouffer à l'éxagération la définition de l'image. Ca peut etre un parti pris... dans certains cas.
Edit photo-surf
J'ai passé les photos en lien car le poids ou la taille de celles ci ne rentrent pas dans les critères du forum cf : [url=https://www.parlonsphoto.com/reglement.html]règlement

petit rappel :
Format Paysage : 800 X 600 et un poids de 120 ko. 300ko en externe
Format Portrait : 600 X 800 et un poids de 120 ko. 300ko en externe
Format Carré : 600 X 600 et un poids de 120 ko. 300ko en externe
merci de respecter ces quelques règles
libre a toi de reposter en respectant ces critères
eyslime
Eleve ppnaute
 
Messages: 408
Enregistré le: 06 Nov 2007, 14:42

Messagepar eyslime » 07 Juin 2010, 12:44


enfin voici un exemple de TRIX 400 @ 400, développement banal mais bien fait avec de la chimie fraiche.
Le Tmax aurait été plus fin mais j'aime bien le grain :::-b

Image
eyslime
Eleve ppnaute
 
Messages: 408
Enregistré le: 06 Nov 2007, 14:42

Messagepar lolororo » 07 Juin 2010, 13:26


@Nik0: tu parlais de photos de nuit sur le pont des Artts, moi je comprends photo de paysage urbain nocturne. Là, franchement il est bien meilleur de garder la sensibiloitré la plus passe possible quitte à allonger le temps de pose. Après tu parles de photos en boîte de nuit, ça n'a absolument rien à voir: là il faut monter dans les ISO pour essayer de figer le mouvelent avec des vitesses d'exposition assez élevées.
lolororo
PPnaute d'argent
 
Messages: 28835
Enregistré le: 14 Mai 2007, 15:24
Localisation: Conflans Sainte-Honorine (Île-de-France)

Messagepar Nyk0 » 09 Juin 2010, 12:01


Oui lolororo c'est ce que je fait ( il me semble ). Pont es arts : 2 secondes à ISO 400, boite de nuit, 1/6 iso 1600.

Ce qui me pose problème à l'heure actuelle, c'est de pouvoir réaliser ces mêmes photos en boite de nuit, avec un temps de pose qui ne serait pas plus bas, sinon je vais avoir trop de flou de bouger.
Nyk0
ppnaute confirmé
 
Messages: 603
Enregistré le: 02 Fév 2010, 13:49
Localisation: Epernay

Messagepar Dolp » 09 Juin 2010, 13:21


Ben le problème c'est que la plage iso en argentique est plus limitée que celle en numérique. Si on peut monter à 3200 en argentique (en N&B uniquement je crois) et que l'on peut pousser un peu au développement, on est loin d'un 6400 et plus des apn modernes.

En clair, on ne peut pas faire de miracles et ce n'est pas pour rien que les photographes à avoir adopté le numérique dès qu'il a été capable de dépasser les standards d'iso de l'argentique sont ceux qui font de la photo en conditions de lumière difficile (animalier, évènementiel).

Donc l'argentique ne permet pas de miracle tel qu'on peut aujourd'hui en constater à mesure que les fabricants progressent en terme de gestion de bruit. Il faut faire avec et il m'apparait donc extrêmement difficile de faire de la photo sans flash en boite de nuit et à vitesse élevée à l'argentique, qui plus est en couleur. La comparaison argentique/numérique dans le domaine est clairement en faveur du numérique à moins de travailler dans une démarche artistique où le flou et les éclairages sont assumés.

Sinon, la Kodak Portra 800 a une bonne réputation pour de la couleur.
Dolp
ppnaute confirmé
 
Messages: 938
Enregistré le: 26 Déc 2008, 18:56
Localisation: Essonne

Messagepar PointFlou » 09 Juin 2010, 17:01


Ah, les hautes sensibilités en argentique, que de souvenirs...

En couleur, c'est indubitablement limité à 1600 (et en C41, donc on ne peut pas le pousser), par contre en n&b, les Delta et TMax montaient à 3200, et pouvaient très bien se pousser, si on ne craint pas les rendus... euh, lo-fi, disons - ou pictorialistes ;)

J'ai eu poussé du TMax à 25600 ISO, en développant dans du Rodinal pendant quelques plombes, et pour un résultat (au-delà de la qualité de la photo elle-même) certes, euh... contestable - mais à 3200 ça passait très bien !

Image d'un intérêt douteux @25600 ISO :
Image
PointFlou
ppnaute passionné
 
Messages: 1310
Enregistré le: 13 Mai 2009, 12:28
Localisation: Lyon

Messagepar lolororo » 09 Juin 2010, 19:13


Il y a aussi les techniques de présensibilisation. Je l'ai utilisée enN&B, ce doit aussi être possible en couleur, mais peut-être plus délicat.

Cela consiste à illuminer légèrement une pellucule avant de l'utiliser.

La courbe de sensibilité d'une pellicule n'est pas droite: elle est plate à gauche, puis c'est à peu près une droite oblique montante, puis ça redevient plat en haut. En présensibilisant, on amène la pellicule au pied de la partie montante. On gagne 1 diaph, d'après mes souvenirs, sans augmentation du grain.

Et on peut aussi post-sensibiliser, voire faire les deux.

J'ai les détails sur la technique à la maison, si ça intéresse quelqu'un.
lolororo
PPnaute d'argent
 
Messages: 28835
Enregistré le: 14 Mai 2007, 15:24
Localisation: Conflans Sainte-Honorine (Île-de-France)

Messagepar Nyk0 » 09 Juin 2010, 23:23


j'aimerai bien que tu m'envois ca, juste par curiosité :)
Nyk0
ppnaute confirmé
 
Messages: 603
Enregistré le: 02 Fév 2010, 13:49
Localisation: Epernay

Messagepar lolororo » 10 Juin 2010, 19:17


Je vais te retrouver cela, mais sans doute pas avant le week-end.
lolororo
PPnaute d'argent
 
Messages: 28835
Enregistré le: 14 Mai 2007, 15:24
Localisation: Conflans Sainte-Honorine (Île-de-France)

Messagepar Nyk0 » 14 Juin 2010, 23:45


tu m'as oublié ? :'(
Nyk0
ppnaute confirmé
 
Messages: 603
Enregistré le: 02 Fév 2010, 13:49
Localisation: Epernay

Messagepar Sy. » 15 Juin 2010, 02:15


Attention à l'effet de non réciprocité avec les poses longues et (très) courtes en argentique.


Oui, j'ai écrit « non réciprocité », j'avais la flemme d'écrire « Schwarzschild ».


bib3
Sy.
ppnaute accro
 
Messages: 2454
Enregistré le: 01 Oct 2007, 18:47
Localisation: Berkeley

Messagepar lolororo » 15 Juin 2010, 13:08


Sy. a écrit:Attention à l’effet de non réciprocité avec les poses longues et (très) courtes en argentique.


Oui, j’ai écrit « non réciprocité », j’avais la flemme d'écrire « Schwarzschild ».


J'en avais déjà parlé:

lolororo a écrit:En revanche, si la pose dépasse plusieurs secondes, il faut tenir compte de l’effet Schwarzschild (inexistant en numérique) et exposer comme si la sensibilité était plus basse que la sensibilité nominale du film, par exemple comme si elle était de 100 ISO (c’est un exemple, ça dépend du négatif utilisé, les fabricants donnent les indications nécessaires dans leur notice).


:wink:
lolororo
PPnaute d'argent
 
Messages: 28835
Enregistré le: 14 Mai 2007, 15:24
Localisation: Conflans Sainte-Honorine (Île-de-France)

Messagepar lolororo » 15 Juin 2010, 13:10


Nyk0 a écrit:tu m’as oublié ? :'(


Oublié, non, mais je n'y ai pas pensé ce week-end, j'avais plein de choses à faire.
lolororo
PPnaute d'argent
 
Messages: 28835
Enregistré le: 14 Mai 2007, 15:24
Localisation: Conflans Sainte-Honorine (Île-de-France)

Messagepar lolororo » 19 Juin 2010, 12:45


L'hypersensibilisation

La courbe de noircissement d'une pellicule N&B montre que celle-ci est presque parallèle à l'axe des abcisses au début (à gauche). Donc, le négatif doit recevoir une quantité de lumière minimale pour qu'un premier noircissement commence après le développement.

L'idée est donc de raccourcir le seuil de la courbe par une brève exposition préalable à la lumière blanche.

Cela doit se faire avant les prises de vue.

La technique que j'employais utilisait un flash "à computer", les premiers flash électroniques automatiques. Ils avaient un œil électronique qui mesurait la durée mise par l'éclair réfléchi par le sujet pour revenir au flash, en déduisait la distance et coupait l'éclair en fonction de cette distance.

Dans une pièce totalement noire, on déroule le film et le colle aux extrémités sur une table, surface sensible au-dessus. On monte sur une chaise et on déclenche le flash vers le plafond blanc (mat), très près de ce plafond. Comme on est très près du plafond, le "computer" coupe l'émission de lumière au bout d'environ 1/20.000 seconde environ. La distance (oblique, par verticale) doit être d'environ 4 mètres.

Cela double à peu près la sensibilité du film. Cela donne des films un peu plus doux dans les contrastes.

Autre solution pour une photo unique, juste avant la prise de vue. Orienter l'appareil vers une surface blanche, dérégler complètement la mise au point et déclencher à une vitesse 10 fois moindre (ou une combinaison vitesse-diaph donnant 10 fois moins de lumière) que ce que donnent les indications de la cellule. On arme ensuite le déclencheur sans faire avancer le film (en utilisant le bouton qui permet de débrayer l'enroulement du film pour le rembobiner).

Il y a aussi un procédé appelé "latensification", qui repose sur le même principe mais, contrairement à l'hypersensibilisation, se fait après l'exposition. Il s'agit de renforcer l'image latente déjà prise sur le négatif N&B. Il faut sensiblement plus de lumière que pour l'hypersensibilisation. Je ne peux pas en dire beaucoup plus, je n'ai jamais essayé, c'est plus contraignant. On gagne également 1 IL.

On peut combiner les deux méthodes, hypersensibilisation et latensification, pour gagner deux IL, sans augmentation du grain.

Il existe également un procédé de latensification chimique (bain préalable au développement dans une solution de 5 g de métabisulfite de potassium et 5 g de sulfite de sodium anhydre pour un litre d'eau pure). On met ce produit dans la cuve et on laisse agir 6 minutes. On récupère le bain (qui peut être utilisé plusieurs fois), on rince le film en changeant 2 ou 3 fois l'eau de la cuve, puis on procède au développement normalement. Je n'ai jamais essayé non plus cette méthode, et je ne sais pas si ça a ou pas une influence sur le grain. La solution ci-dessus est recommandée avec les négatifs N&B Ilford, aucune idée de ce que ça donne avec d'autres films.

Les informations ci-dessus sont issues d'un livre intitulé "ILFORD Procédé négatif", de Jost J. Marchesi, publié en 1980.
lolororo
PPnaute d'argent
 
Messages: 28835
Enregistré le: 14 Mai 2007, 15:24
Localisation: Conflans Sainte-Honorine (Île-de-France)

Précédente

Retourner vers Appareil photo argentique

 


  • Articles en relation
    Réponses
    Vus
    Dernier message

forum photo

forum photo

forum photo

forum photo

forum photo

forum photo