Le forum pour tous les photographes et les amateurs de photographies depuis 2005.

Retourner vers Atelier de retouches photos

le bruit

Cet atelier de retouches photo est prévu pour travailler ensemble sur les différentes façons de traiter vos photos.

le bruit

Messagepar cathy26 » 08 Juil 2015, 19:04


bonjour à vous

c'est quoi le bruit exactement?
le rendu sur la photo, est ce tout ces petits point blancs que l'on voit bien sur un bokeh uni, par exemple?
se présente t'il sous une autre forme que les petits points (si c'est cela)?
merci pour vos réponses
Avatar de l’utilisateur
cathy26
PPnaute addict
 
Messages: 9664
Enregistré le: 04 Jan 2015, 16:57
Localisation: drôme
materiel: 1200 canon
+ 18-55mm canon
+ 60macro canon
+ 17-70 mm sigma

Messagepar michgorg » 08 Juil 2015, 19:13


le bruit est les petits points que tu vois (surtout sur le noir) qui est du le plus souvent à une montée des iso :wink:
Amicalement
Michel

Concours de juillet : Les vacances ici

Défi N°3 : La pose longue ici

CDC des membres : ici




« Une photographie, c'est un fragment de temps qui ne reviendra pas. »
Martine Franck
Avatar de l’utilisateur
michgorg
Modérateur
 
Messages: 22052
Enregistré le: 01 Avr 2007, 11:09
Localisation: Muret
materiel: Pentax K3 - Pentax 50 1,8 - Sigma 17/70 2,8-4 Comtempory - Sac Lowerpro - trépied Hama et Joby.

Messagepar cathy26 » 08 Juil 2015, 19:29


c'est donc la détérioration des pixels dut à la trop grande sensibilité du capteur.
le quel est trop sensible car un reglage trop élevé des isos. c'est çà?
est ce que le pixel pert sa couleur?
pourquoi cela arrive a un pixel et pas à celui qui est à côté?
Avatar de l’utilisateur
cathy26
PPnaute addict
 
Messages: 9664
Enregistré le: 04 Jan 2015, 16:57
Localisation: drôme
materiel: 1200 canon
+ 18-55mm canon
+ 60macro canon
+ 17-70 mm sigma

Messagepar Optimix » 11 Aoû 2015, 18:08


Le bruit électronique peut être dû à 6 facteurs différents. Le mieux est de procéder autrement.
Tu lis cette page (difficile de trouver un article en Français plus complet sur le sujet) et tu reviens nous dire ce que tu n'as pas compris.
Optimix
Eleve ppnaute
 
Messages: 289
Enregistré le: 17 Déc 2013, 19:36
Localisation: Proximité Annecy (74)
materiel: Nikon D3x - Nikon Df - Leica m4-P.

Messagepar cathy26 » 12 Aoû 2015, 19:09


je te remercie sincerement pour ce lien. je l'ai lu mais je vais le relire encore.
cela répond tout à fait à mes attentes.
les filles de la section fleur en serons également ravies, car nous avions une dicution récente à ce propos.
merci encore optimix
Avatar de l’utilisateur
cathy26
PPnaute addict
 
Messages: 9664
Enregistré le: 04 Jan 2015, 16:57
Localisation: drôme
materiel: 1200 canon
+ 18-55mm canon
+ 60macro canon
+ 17-70 mm sigma

Messagepar Optimix » 12 Aoû 2015, 20:49


De rien cathy26.

Le bruit électronique n'est pas aussi simple à explorer que le grain en photo argentique. En argentique, on avait en gros deux attitudes opposées : comment ne pas avoir de grain et comment rechercher le grain. Avec tout un éventail de solutions intermédiaires (sensibilité nominale du film, température de développement, type de révélateur, agitation, etc.).

Je pense qu'il est important de se convaincre que le bruit numérique n'a strictement rien à voir avec le grain argentique. Il est infiniment plus complexe à gérer. Et pour le maîtriser, en photo astronomique par exemple, mieux vaut en connaître les contours. On peut naturellement se contenter de poses courtes et d'une amplification faible (ISO) mais ce n'est pas toujours possible. Ce qui l'est en revanche, c'est de toujours shooter en Raw pour ne pas laisser la moindre initiative au programme embarqué.
Optimix
Eleve ppnaute
 
Messages: 289
Enregistré le: 17 Déc 2013, 19:36
Localisation: Proximité Annecy (74)
materiel: Nikon D3x - Nikon Df - Leica m4-P.

Re: le bruit

Messagepar JeanThevenet » 05 Mar 2016, 15:12


le bruit est ce qui représente le plus d'informations quand on ne veut pas le déformer: c'est une variation aléatoire de la teinte d'un pixel par rapport à la valeur exacte du point d'image à restituer, et l'amplitude de cette variation aléatoire augmente avec la sensibilité et augmente avec la miniaturisation du pixel récepteur (beaucoup de pixels dans un petit capteur = plus de bruit (progrès impossible: c'est une question de physique quantique), donc plus d'artefacts après compression...
Les artefacts: c'est à dire des "motifs" plus gros que le bruit d'origine et d'aspect localement lisse (fréquences spatiales plus basses mais perte de fréquences spatiales élevées) prenant la forme de gros carrés dans les endroit sombres ou de traits plus ou moins allongé: exactement comme de l’impressionnisme en peinture, mais sans la conscience et le sens esthétique...

le mieux est d'avoir des capteurs sans trop de pixels et le plus grand possible (idéal, 24*36 en 16 mégapixels pas plus)
Ce qui est correct pour un capteur, c'est qu'un élément récepteur soit LARGEMENT plus grand que la longueur d'onde de la lumière, 5 fois au moins... si c'est plus petit, le bruit quantique tend à "baver" sur les pixels d'à coté et faire des "sauts" dans le dosage de la lumière..
Sinon, il faudrait travailler avec des ISO 16 ou 25 pour compenser le bruit quantique par une durée d'exposition plus longue.

À SAVOIR si on est en faible iso sur des sujets très lumineux genre CIEL dégradé: on peut avoir un effet d'escalier (il n'y a pas assez de bits pour coder un JPG... un léger bruit masque cet "effet" d'escalier.
L'analogie comparable est d'avoir un signal-mètre à bar-graph à diodes (quantification sur quelques niveau allant de 1 à 5 pour dire "pas fort à fort) par exemple pour chercher une balise radio : si il n'y a pas de fluctuation aléatoires en sus, on ne sait pas si le signal augmente un peu ou non tant qu'on n'a pas franchi une marche pour allumer une diode de plus, puis tout d'un coup elle s'éclaire quand pour une variation minime, on passe un "seuil" mais loin de ce seuil on n'est pas informé d'une variation de signal... Mais si il y a du bruit ajouté, on voit la diode du niveau supérieure ou inférieur frétiller plus ou moins selon qu'on s'approche des seuils, disons à 50% du temps quand on est à moitié entre deux seuils... c'est la même chose avec le bruit dans le ciel pour éviter l'effet de zonage: "ça marche mieux" quand du bruit aléatoire est du même ordre de grandeur en amplitude que le bruit de quantification!

Pour écouter le bruit numérique: écoutez un orchestre de jazz restitué dans un fichier mp3 à fort taux de compression... c'est l'équivalent.
Le pire: le plus vilain, un enregistrement de souffle (vent dans les feuilles) compressé.
L'équivalent photo: une photo de texture granuleuse (tirée avec des gros ISO) bien compressée.
Avatar de l’utilisateur
JeanThevenet
Stagiaire ppnaute
 
Messages: 165
Enregistré le: 25 Fév 2016, 06:08
Localisation: CILAOS
materiel: nokia 302 mort (n'a pas supporté saison des pluies 2017)
remplacé par galaxy A5-2017 puis galaxy S8 choisis autonomnie+ip68
Canon SX810i (inusité depuis qu'un accarien a chié sur le capteur)
NIKON COOLPIX A 18.5mm capteur APS-C (le plus utilisé)
NIKON D7000 avec 20mm 28mm 50mm 105mm capteur APS-C


Retourner vers Atelier de retouches photos

 


  • Articles en relation
    Réponses
    Vus
    Dernier message

forum photo

forum photo

forum photo

forum photo

forum photo

forum photo