Le forum pour tous les photographes et les amateurs de photographies depuis 2005.

Retourner vers Photo inclassable

Le téléphone rouge

Vous ne trouvez pas de rubriques appropriés ou vous ne savez pas où poster vos photographies. C’est sur ce forum que vous trouverez votre bonheur.

Le téléphone rouge

Messagepar Invité » 22 Jan 2015, 16:13


A SUPPRIMER
Modifié en dernier par Invité le 03 Juin 2015, 19:30, modifié 4 fois.
Invité
 

Messagepar wiking » 22 Jan 2015, 16:48


En dehors du fait que je n'aime pas l'(art) contemporain, je trouve ce cliché
(en tant que tel) original. De plus son cadrage est très bon, ainsi que les teintes de l'arrière plan. (bon coup d'œil).
En sortant très légèrement de l'ombre le dos de ce "téléphone rouge"(j'ai fait un essai) on redonne encore plus de punch à l'image, a mon avis du moins.
wiking
Rédacteur
 
Messages: 2503
Enregistré le: 24 Aoû 2012, 20:57
Localisation: Chalon/Saône

Messagepar Invité » 22 Jan 2015, 17:08


wiking a écrit:...


Tu parles très certainement du premier cliché et nous sommes d'accord.

Je me suis, lors du traitement, rendu compte de la perte de matière, de l'assombrissement exagéré du corps du combiné las le procédé destiné à relever les contrastes de couleur avait cette conséquence regrettable.

J'y reviendrai un jour, merci.
Modifié en dernier par Invité le 22 Jan 2015, 17:11, modifié 1 fois.
Invité
 

Messagepar TIbasic » 22 Jan 2015, 17:09


Grosse préférence pour la 2, pour le point de vue sympa et surtout pour les contrastes très forts ! La 1 me semble trop sombre...

Je rejoins à moitié l'avis de Wiking sur l'art contemporain. Il faut savoir que l'art "du passé" a subis un filtre impitoyable : le temps... Et il ne nous est parvenu à travers l'histoire que ce que certains ont cru bon de conserver, de préserver. C'est comme ça pour tous les arts. Malheureusement aujourd'hui, l'humain a acquis une mémoire quasi immortelle grâce au numérique, et chaque chose est sauvegardée à partir de maintenant... Cette mémoire ne permet plus de faire agir les aléas de la vie... savez vous que plus de la moitié des oeuvres de Haydn ont étés simplement perdues dans des incendies ? Heureusement, les oeuvres les plus jouées, les plus appréciées ont été copiées ! Donc sauvées ! Pour moi, on bloque le renouvellement... Après, on n'a pas de recule sur ce phénomène tout nouveau à l'échelle de l'histoire de l'humanité, mais je préfère me dire que l'art a une vie et un sens dans son contexte, et qu'il est dommage de tout garder sans laisser l'oubli s'installer sur certains détails, comme le fait la mémoire naturelle de chacun... Comme le dit l'expression populaire "si j'ai oublié, ça devait pas etre important..." ;)

Tout ca pour dire, pour juger cet art "contemporain", il faut à la fois l'analyser selon son contexte (courant préexistant ? Art engagé ? Dénonciation d'un truc ? Simple volonté esthétique ?) mais aussi laisser le temps faire émerger de tout ca les grandes lignes auxquelles rattacher ces oeuvres... Beaucoup de grandes oeuvres ont reçu un accueil très hostile et sont pourtant devenues avec le temps des oeuvres majeures. Le Sacre du Printemps a été sifflé, à son époque. C'est devenu l'une des pièces maitresses incontournables de la musique de Stravinsky. (si vous connaissez pas, FONCEZ !). Mais c'est justement par le fait qu'elle a été sifflée à son époque qu'elle est devenue grandiose. Cette pièce a mis un coup de pied colossal au confort du spectateur parisien de ballet traditionnel, l'ejectant totalement de sa zone de confort. Si cette meme pièce sortait aujourd'hui, on la jugerais au mieux comme un ballais dans le style de la musique de la moitié du 20e siècle bien réalisée, et on l'oublierai...

J'ai pas mal digressé, merci à ceux qui ont lu mon pavé ! :mrgreen:

édit : en fait j'ai pas finit... Nous sommes observateurs de ce qu'il reste des époques passées, mais nous sommes acteurs de notre époque. C'est à nous de décider des courants qui se dégagerons dans l'avenir, et sans en avoir conscience nous faisons partie de ceux engagés bien avant nous.. Il faut juste garder à l'esprit qu'un jugement ne se fait qu'en son nom propre, et que personne n'a raison... Et il ne faut pas oublier la diversité des oeuvres, ne pas considérer "contemporain" comme un style qui est "art pour bobo n'ayant aucun sens" mais se réapproprier le terme sous son sens premier : "en meme temps que nous"...

C'est pourquoi ca me tue qu'en musique (bon je parle surtout musique car c'est mon domaine...) il y a deux termes distincts pour la musique "contemporaine" et la musique "actuelle". Mon analyse est que l'art "contemporain" a été élitisé (mot inexistant je sais...) et rendu inaccessible au publique "profane". En fait je profite de ce post pour lancer un petit appel (désolé fou... Je supprime et post ailleur si tu veux...) : ne laissons pas le terme contemporain aux élites déconnectées de ce monde. Réapproprions nous ce terme, et l'art par la même occasion.
TIbasic
ppnaute accro
 
Messages: 3289
Enregistré le: 10 Mai 2014, 20:14
Localisation: Yvelines (78)

Messagepar Invité » 22 Jan 2015, 17:34


TIbasic a écrit:Grosse préférence pour la 2, pour le point de vue sympa et surtout pour les contrastes très forts ! La 1 me semble trop sombre...

Je rejoins à moitié l’avis de Wiking sur l’art contemporain. Il faut savoir que l’art "du passé" a subis un filtre impitoyable : le temps... Et il ne nous est parvenu à travers l’histoire que ce que certains ont cru bon de conserver, de préserver. C’est comme ça pour tous les arts. Malheureusement aujourd’hui, l’humain a acquis une mémoire quasi immortelle grâce au numérique, et chaque chose est sauvegardée à partir de maintenant... Cette mémoire ne permet plus de faire agir les aléas de la vie... savez vous que plus de la moitié des oeuvres de Haydn ont étés simplement perdues dans des incendies ? Heureusement, les oeuvres les plus jouées, les plus appréciées ont été copiées ! Donc sauvées ! Pour moi, on bloque le renouvellement... Après, on n’a pas de recule sur ce phénomène tout nouveau à l'échelle de l’histoire de l’humanité, mais je préfère me dire que l’art a une vie et un sens dans son contexte, et qu’il est dommage de tout garder sans laisser l’oubli s’installer sur certains détails, comme le fait la mémoire naturelle de chacun... Comme le dit l’expression populaire "si j’ai oublié, ça devait pas etre important..." ;)

Tout ca pour dire, pour juger cet art "contemporain", il faut à la fois l’analyser selon son contexte (courant préexistant ? Art engagé ? Dénonciation d’un truc ? Simple volonté esthétique ?) mais aussi laisser le temps faire émerger de tout ca les grandes lignes auxquelles rattacher ces oeuvres... Beaucoup de grandes oeuvres ont reçu un accueil très hostile et sont pourtant devenues avec le temps des oeuvres majeures. Le Sacre du Printemps a été sifflé, à son époque. C’est devenu l’une des pièces maitresses incontournables de la musique de Stravinsky. (si vous connaissez pas, FONCEZ !). Mais c’est justement par le fait qu’elle a été sifflée à son époque qu’elle est devenue grandiose. Cette pièce a mis un coup de pied colossal au confort du spectateur parisien de ballet traditionnel, l’ejectant totalement de sa zone de confort. Si cette meme pièce sortait aujourd’hui, on la jugerais au mieux comme un ballais dans le style de la musique de la moitié du 20e siècle bien réalisée, et on l’oublierai...

J’ai pas mal digressé, merci à ceux qui ont lu mon pavé ! :mrgreen:

édit : en fait j’ai pas fini... Nous sommes observateurs de ce qu’il reste des époques passées, mais nous sommes acteurs de notre époque. C’est à nous de décider des courants qui se dégagerons dans l’avenir, et sans en avoir conscience nous faisons partie de ceux engagés bien avant nous.. Il faut juste garder à l’esprit qu’un jugement ne se fait qu’en son nom propre, et que personne n’a raison... Et il ne faut pas oublier la diversité des œuvres, ne pas considérer "contemporain" comme un style qui est "art pour bobo n’ayant aucun sens" mais se réapproprier le terme sous son sens premier : "en même temps que nous"...

C’est pourquoi ça me tue qu’en musique (bon je parle surtout musique car c’est mon domaine...) il y a deux termes distincts pour la musique "contemporaine" et la musique "actuelle". Mon analyse est que l’art "contemporain" a été élitisé (mot inexistant je sais...) et rendu inaccessible au publique "profane". En fait je profite de ce post pour lancer un petit appel (désolé Fou... Je supprime et post ailleurs si tu veux...) : ne laissons pas le terme contemporain aux élites déconnectées de ce monde. Réapproprions nous ce terme, et l’art par la même occasion.



AUCUN problème 8)

J'aime ce que tu exprimes, au point d'en avoir fait ressortir certains passages.

Et puis, l'actualité récente, contemporaine :wink: , révéle que la diversité des points de vue doit s'exprimer non seulement pour permettre à chacun de s'enrichir des différences mais aussi et surtout empêcher que l'incompréhension ne nous divise .
Invité
 

Messagepar wiking » 22 Jan 2015, 17:45


Mon cher Tibasic je t'ai lu avec attention jusqu'au bout.
En règle générale, l'art contemporain ne me fait simplement pas vibrer.
Emmailloter un pont (par exemple).
J' apprécie le Sacre du Printemps ainsi que L'oiseau de feu en tant que ballets mai ne connais que très mal ses opéras et symphonies.
Ceci pour dire que je ne suis pas hostile à cet art .
Peut être aurais je du éviter de mentionner un sentiment en avouant mon peu d'intérêt pour cet art, m'en tenir à un avis sur le cliché et ainsi laisser à chacun la liberté d'aimer ou pas.

PS: A l'instant de mon post, le deuxième cliché n'était pas en ligne.
Avec tout le respect que je vous dois.
wiking
Rédacteur
 
Messages: 2503
Enregistré le: 24 Aoû 2012, 20:57
Localisation: Chalon/Saône

Messagepar TIbasic » 22 Jan 2015, 17:54


Il n'y a pas de soucis ! Moi non plus je n'aime pas cet espèce d'art bourgeois faussement provoc, qui ne fait que s'inscrire dans un courant bien définit, et justement faisant tout sauf faire sortir son publique cible de sa zone de confort. (Le public est donc l'élite, ceux qui savent...) en snobant au passage les non "initiés" en balançant du jargon compliqué...
C'est le terme contemporain qui m'énerve, et j'aimerais le leur reprendre. Que l'on qualifie un graffiti d'art contemporain par exemple ! Car par définition c'est vrai ! Et puis même dans ce genre de "performances" contemporaines il y a du bon... ;)

Bref, désignons les choses par leur nom exacte (par exemple la une du dernier Charlie Hebdo n'est pour moi PAS une caricature, mais un simple dessin...) et, encore une fois, résonance avec l'actu, ne pas juger tous les représentants d'un courant sur seulement deux ou trois exemples médiatiques... Et malheureusement en art "contemporain", seules les oeuvres les plus what the fuck atteignent le "grand publique" par le biais des moqueries, jetant ainsi le discrédit sur toute la production artistique actuelle... :?
TIbasic
ppnaute accro
 
Messages: 3289
Enregistré le: 10 Mai 2014, 20:14
Localisation: Yvelines (78)

Messagepar bardemeteore » 23 Jan 2015, 11:37


On va en revenir à la photo, vous vous éloignez du sujet.
cordialement
L'équipe du staff
bardemeteore
ppnaute intoxiqué
 
Messages: 5608
Enregistré le: 06 Juin 2013, 22:34
Localisation: Dans le canap'

Messagepar wiking » 23 Jan 2015, 12:40


bardemeteore a écrit:On va en revenir à la photo, vous vous éloignez du sujet.
cordialement
L'équipe du staff


OK coach. Message reçu.

Donc et en deux mots, ces clichés auraient me semble t'il, plus d'impact en dégageant un tantinet les ombres.
Cordialement.
wiking
Rédacteur
 
Messages: 2503
Enregistré le: 24 Aoû 2012, 20:57
Localisation: Chalon/Saône


Retourner vers Photo inclassable

 


  • Articles en relation
    Réponses
    Vus
    Dernier message

forum photo

forum photo

forum photo

forum photo

forum photo

forum photo