Forum photo - Parlons Photo : Le forum pour tous les photographes et les amateurs de photographies.

Lexique, glossaire, vocabulaire de photographie :

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Vous ne comprenez pas les termes employés dans le langage du monde de la photo ? Le lexique ou plus exactement le glossaire (le terme est plus approprié) pour apprendre le vocabulaire de la photo. Vous trouverez plus de 200 termes employés dans le milieu de la photographie dans notre lexique afin de mieux appréhender ce merveilleux domaine.

Lettre A :

ABERRATION : Terme désignant un défaut de netteté ou de forme dans la photo.
Il existe plusieurs formes d'aberration : les aberrations chromatiques et les aberrations sphériques.

ABERRATION CHROMATIQUE : Défaut optique qui se traduit sur l'image par des bandes colorées visibles autour des zones de fort contraste.

ABERRATION SPHERIQUE : Défaut de netteté affectant les bords d'une photo du à ce que les rayons lumineux ne convergent pas sur le même plan que ceux passant par le centre.

ACCENTUATION : Augmentation de la netteté ne portant que sur les contours.

ACIDE (fixateur) : Variété de fixateur qui contient un acide, généralement de l'acide acétique.

ACL (écran) : Abréviation d'écran à cristaux liquides (LCD Screen en Anglais).
Le LCD est une solution de cristaux liquides scellés entre deux feuilles transparentes polarisantes, sensibles à un courant électrique qui modifie la disposition des cristaux, lesquels laissent passer ou non la lumière.

ACTINIQUE : L'actinique est un éclairage susceptible d'entraîner des modifications physiques ou chimiques dans une substance.

AEROGRAPHE : L'aérographe est un outil graphique permettant de simuler la peinture à l'aide d'un pistolet ou d'une bombe de peinture.

AGRANDISSEMENT : Terme qui désigne généralement l'épreuve positive obtenue à partir d'un négatif de petite taille projeté par un agrandisseur.

AGRANDISSEUR : Appareil servant à projeter un négatif ou une diapositive sur un film ou un papier sensible afin d'en obtenir une image de plus grande taille.

ALGORITHME : Méthode de calcul dont les étapes sont précisément déterminées, afin de parvenir à un résultat final.
La compression des images fait appel à une série d'algorithmes.

ANALOGIQUE : Un appareil photo analogique désigne un équipement traditionnel utilisant une pellicule. On emploie aussi le terme argentique.

ANGLE DE VUE (ou de champ) : Angle embrassé par l'objectif. Selon sa distance focale, un objectif donne de l'espace placé devant lui une image circulaire plus ou moins grande; c'est ce que l'on appelle le cercle d'image nette. L'angle de vue (ou angle de champ) précise le champs visuel embrassé par un objectif, exprimé en degrés.
Par exemple, pour du 24x36, la focale normale (50 mm) donne un angle de vue de 46°...

APN : Abbréviation d'appareil photo numérique.

ARGENTIQUE : Un appareil photo argentique (aussi appelé analogique) désigne un équipement traditionnel utilisant une pellicule.

ARRIERE-PLAN : Espace qui s'étend derrière le sujet principal. Selon l'ouverture de l'objectif et la position du sujet, cet arrière-plan sera net ou flou.

ARTEFACT : Défaut présent sur une photo numérique (perturbation artificielle).
L'artefact se produit dans une photo à la capture, pendant son traitement ou son enregistrement.

ASA : American Standard Association
L'échelle ASA permet d'étalonner un film ou un capteur en fonction de sa sensibilité (ancienne norme désormais appelé ISO)

ASTIGMASTICE : Lorsque les lignes verticales et les lignes horizontales se forment sur des plans différents (au lieu d'être confondus), on parle d'astigmastisme (c'est le même phénomène que pour un oeil humain).

AUTOFOCUS : Mise au point automatique, dispositif qui automatise la mise au point.

AVANT-PLAN (premier-plan) : Partie du champ située entre l'objectif et le sujet principal.

Lettre B :

B ( repère ) : Repère porté sur la bague de réglage des vitesses et servant à réaliser des photos en pose : l'obturateur reste ouvert tant que le déclencheur est enfoncé.

BAGUE D'ADAPTATION : Bague intermédiaire, ces bagues permettent d'adapter le diamètre d'un complément optique ou celle d'un filtre au filetage de l'objectif.

BAGUE ALLONGE : La bague allonge est utilisée dans la photo argentique pour photographier à des distances plus courtes (macrophotographie). elle s'intercale entre l'objectif et le boîtier (généralement vendues par trois épaisseurs différentes)

BAÏONNETTE ( monture à ) : Type de monture dont sont dotés certains objectifs et accessoires optiques pour permettre de les changer rapidement et facilement.

BALANCE DES BLANCS : La balance des blancs dans un appareil photo est un dispositif assurant l'équilibre des couleurs en fonction de la lumière éclairant la scène.
Le capteur d'un appareil numérique est réglé en usine pour recevoir une lumière blanche, si vous avez un réglage manuel sur votre appareil, il vous suffit de viser une feuille blanche pour l'étalonner.

BALAYAGE : Action de suivre un objet en mouvement dans le viseur en déplaçant l'appareil de sorte que l'objet reste dans le cadrage.

BARILLET : Distorsion géométrique de l'image qui se traduit par des bords incurvés vers l'exterieur.
La distorsion est liée à la position du diaphragme par rapport à la lentille. La distorsion en barillet donne une convexité car le diaphragme est placé devant la lentille.

BASSE LUMIERE : Le terme basse lumière représente les zones les plus foncées de l'image. Cela peut être une ombre.

BISEAUTAGE : Opération consistant à rajouter un cadre à une photo.

BIT : Binary digiT. Unité de base binaire (0 ou 1).
Ce block élémentaire d'information prend 2 valeurs (d'où son appellation binaire) que l'on représente habituellement par 0 (non) et 1 (oui).

BIT PAR PIXEL : Le nombre de bit par pixel détermine le nombre de couleurs affichées. Plus le nombre de bit par pixel est élevé, plus votre photo sera de qualité.

BITMAP : Image Mode Point.
Une image bitmap est composée de pixels. C'est la forme normale d'une photo numérique.
A l'inverse, une image vectorielle est définie par des calculs mathématiques.

BLANC DE RÉFÉRENCE : Certains appareils permettent de mémoriser un blanc de référence afin de réaliser l'équilibre dans le niveau des composantes chromatiques d'une image.

BLOOMING : C'est une saturation des photosites du capteur due à leur surexposition qui se traduit par des aplats blancs entourés d'artefacts en forme d'anneaux colorés.

BMP : Format de fichier Bitmap (images) utilisé par Windows.

BOKET : Faible profondeur de champ, aspect plaisant ou non dépendant de la conception de l'objectif et plus précisément de la forme de son diaphragme. Ainsi, les plus grandes ouvertures permettent souvent les plus beaux bokeh grâce à l'aspect bien rond donné par le diaphragme et une transition plus franche avec la zone nette.

BONNETTE : Lentille additionnelle qui se fixe ou se visse devant un objectif pour en modifier la distance focale.

BOUGÉ : En jargon de photographe, c'est le flou qui affecte partiellement ou totalement une photo et qui résulte d'un mouvement intempestif de l'opérateur ou du sujet.

BRACKETING D'EXPOSITION : Le bracketing est un procédé consistant à prendre une série d'une même photo avec différentes valeurs d'exposition afin d'en trouver la meilleure.

BRIDGE : Le terme bridge désigne un appareil photo numérique ayant la même ergonomie et la même structure qu'un appareil reflex argentique.

BRUIT : Phénomène apparaissant sur une photo numérique sous la forme d'une répartition régulière ou aléatoire de pixels superposés à l'image.
Son intensité dépend de plusieurs paramètres (sensibilité, luminosité, température, taille des photosites du capteur...).

Lettre C :

CADRAGE : Mise en place du sujet par rapport au cadre du viseur d'un appareil photo. Le cadrage participe avec la composition à la réalisation d'une image. Il faut en essayer plusieurs en variant la distance par rapport au sujet ou l'orientation de l'appareil, verticale ou horizontale.

CALIBRATION : Processus de réglage d'un périphérique afin qu'il fonctionne avec les autres périphériques.

CALOTYPE : Procédé photographique inventé en 1840 par William Henry Fox Talbot, qui faisait appel à un négatif sur papier d'où l'on tirait par contact un positif papier.

CALQUE : En informatique un calque est très proche d'un calque de dessin. Il s'agit d'un niveau de l'image séparé du reste de celle-ci permettant donc la décomposition de l'image en différents éléments.

CAPTEUR : Système électronique transformant la lumière en signaux électriques convertis en valeurs numériques reflétant l'intensité des couleurs de chaque point de l'image.

CAPTEUR CCD : Charged Coupled Device
Dispositif à transfert de charge, capteur assurant la transformation des éléments lumineux, les photons, en signaux électriques, les électrons.
Les CCD sont utilisés en un ensemble dense pour les scanners et appareils numériques de basse et moyenne résolutions.

CAPTEUR CMOS : Les capteurs Cmos sont plus récents que les capteur CDD présentant l'avantage de moins consommer mais avec une lecture plus lente. De plus, il est possible d'y intégrer des circuits de traitement de l'image.

CELLULE : Une cellule est un dispositif permettant de mesurer la lumière afin de régler l'exposition d'un appareil photo.

CHAMP : Zone principale du sujet photographié, celle sur laquelle le réglage de distance a été opéré.

CHAMP ( PROFONDEUR DE ) : La profondeur de champ est la distance qui s'étend entre le point le plus proche dont il donne une image nette et le plus éloigné au-delà duquel tout objet paraît flou.

CHICANE : Dispositif empêchant le passage de la lumière tout en permettant celui de l'air.

CMJN (Cyan, Magenta, Jaune, Noir) : Représente les quatre couleurs primaires utilisées en imprimerie.

CODAGE DX : Le codage DX est une norme de pellicule photo traditionnelle permet à l'appareil argentique de reconnaître automatiquement la sensibilité de la pellicule.

COLLIMATEUR : Le collimateur détermine la zone de l'image sur laquelle la distance de mise au point est réglée.

COMPACTFLASH : Format de carte mémoire amovible utilisée dans les appareils pour stocker les photos.

COMPLÉMENT OPTIQUE : Convertisseur de focale grand-angle ou téléobjectif se vissant à l'avant de l'objectif.

COMPOSITION : Art de bien répartir dans son image les éléments à mettre en évidence, suivant un agencement qui répond à des règles de "grammaire" et de "syntaxe" visuelles.

COMPRESSION : La compression consiste à réduire l'espace occupé par un fichier en enlevant certaines données.
La compression non destructive restitue l'ensemble des informations originales lorsque les fichiers sont décompressés alors que la compression destructive élimine définitivement certaines informations au profit d'un taux de compression plus élevé.

CONDENSATEUR : Dispositif constitué d'une lentille convergente unique, utilisé surtout dans les agrandisseurs pour concentrer la lumière sur le négatif.

CONTRASTE : Différence de luminance entre les valeurs les plus claires et les plus sombres d'une photo.

CONTRE-CHAMP : Prise de vue effectuée selon une direction opposée à la prise de vue précédente.

CONTRE-JOUR : Le contre-jour désigne une source de lumière importante qui se trouve derrière le sujet à photographier.

CONTRE-PLONGÉE : Prise de vue dirigée de bas en haut.

CONVERTISSEUR DE FOCALE : Système optique se fixant à l'avant d'un objectif et permettant d'en modifier la focale.

COUCHE : La couche est une partie d'une photo semblable à un calque. Une photo couleur possède une couche par couleur primaire ou couleur traitée, ainsi qu'une couche ou plus pour les masques et autres effets.

COUCHE ALPHA : La couche alpha est la version d'une échelle de gris d'une photo utilisable en association avec les trois autres couches de couleurs.

COULEURS CHAUDES : Les couleurs chaudes ont une "résonance émotionnelle" : les rouge et les jaune sont considérés comme des couleurs chaudes alors qu'à l'inverse le vert et le bleu des couleurs froides.

COULEURS COMPLÉMENTAIRES : On dit qu'une couleur est complémentaire lorsque son addition à une autre donne la blanc.
Voici par exemple les couleurs primaires et leurs complémentaires :
- Rouge : Cyan (bleu + vert)
- Vert : Magenta (bleu + rouge)
- Bleu : Jaune (vert + rouge)

COULEURS INDEXÉES : Une couleur indexée est un mode de couleur numérique dans lequel les couleurs sont réduites à 256 (maximum) mais sont choisies pour la reproduction la plus conforme à l'image.
Le format GIF par exemple utilise des couleurs indexées.

COULEURS PRIMAIRES : La plupart des couleurs (à part les couleurs métallisées et les teintes néon) peuvent être définies comme un mélange de rouge, de vert et de bleu (RVB).
Ces trois nuances sont appelées teintes primaires et sont utilisées pour l'analyse des couleurs au niveau d'un capteur ou leur affichage par un moniteur. Elles ont leurs homologues, le jaune, le cyan et le magenta utilisés pour l'impression.

COULEURS PRIMAIRES ADDITIVES : Les couleurs primaires additives (rouge, vert et bleu (RVB)) se mélangent pour créer d'autres couleurs. Si vous superposez ces trois couleurs, vous obtenez la couleur blanche.

COULEURS PRIMAIRES SOUSTRACTIVES : Ce modèle de couleur est fondé sur la qualité d'absorption des couleurs. La combinaison du cyan, magenta et jaune absorbe toutes les couleurs du spectre et donne du noir. Ces couleurs sont dites soustractives.

COURBE DE BÉZIER : La courbe de bézier (du mathématicien Français Bézier) est une courbe Vectorielle irrégulière. Sur un logiciel de retouches d'images, elle est produite par manipulation de poignées de contrôle sur une courbe tenue par des points d'ancrage.

COUSSINET : La distorsion géométrique d'une image se traduit par des bords incurvés vers l'intérieur liée à la position du diaphragme par rapport à la lentille.
La distorsion en coussinet donne une concavité car le diaphragme est placé derrière la lentille.

CRAN : Quand on tourne la bague de réglage du diaphragme sur un appareil photo ou sur l'agrandisseur.
« Ouvrir » ou « fermer d'un cran » revient donc à passer d'une valeur entière la plus proche, ce qui divise ou multiplie par 2 la quantité de lumière admise.

CRÉNELAGE : Le crénelage sur une photo donne une apparence en escalier de ligne courbée (des lignes en biais)

CROP : On emploi le terme de crop lorsqu'on réduit une photo à une partie.

Cyan : Couleur bleu verdâtre complémentaire du rouge.

Lettre D :

DAGUERRÉOTYPE : Premier procédé photographique commercialisé avec succès. Inventé en 1839 par le Français Louis Daguerre.

DÉCLENCHEUR : C'est le bouton sur lequel on appuie pour actionner l'obturateur.

DÉCLENCHEUR SOUPLE : Câble flexible qui se fixe sur le déclencheur d'un appareil pour permettre de l'actionner à distance.

DÉFINITION D'UNE IMAGE : La définition d'une image correspond au nombre de pixels horizontaux et verticaux la composant.

DÉLAIS DE LATENCE : Délais entre l'instant où le déclencheur est enfoncé et celui où la photo est prise.
Ce délais est dû à la réactivité des systèmes de mise au point et à la vitesse électronique de gestion du capteur.

DEMI-TEINTE (DEMI-TONS) : Echelle des couleurs ou des niveaux de gris entre les teintes les plus claires et les plus foncées d'une photo.

DENSITÉ : Degré d'opacité d'une photo.

DENSITOMÈTRE : Appareil ou logiciel qui mesure la densité de certaines zones d'une photo.

DIAPHRAGME : Mécanisme constitué de languettes métalliques formant un orifice dont la dimension varie pour laisser entrer plus ou moins de lumière à travers l'objectif.
L'ouverture du diaphragme joue un rôle déterminant dans la gestion de la profondeur de champ.

DIFFRACTION : Lorsque des rayons lumineux passent à proximité d'une surface opaque, ils ont tendance à se disperser.

DIFFUSE (LUMIÈRE) : Type de source lumineuse qui donne des ombres douces aux contours indistincts.

DIFFUSION (CERCLE DE) : Tout point situé hors de la zone de netteté d'un objectif photographique sera reproduit sur l'épreuve définitive sous forme d'un cercle.

DIN (Deutsche Industrie Normen) : Echelle allemande de sensibilité des films. Cette indication figure sur les pellicules mais n'est pas utilisée en France.
Voici la correspondance de DIN vers ISO :
DIN 21=100 ISO
DIN 24=200 ISO
DIN 27=400 ISO

DISPERSION : Modification de la direction des rayons lumineux à la suite d'interactions avec des particules de matière.

DISTANCE FOCALE : Distance exprimée en millimètre entre le centre optique d'un objectif et la surface sensible touchée par les rayons lumineux que reflète un sujet.

DISTANCE HYPERFOCALE : Distance de l'objet le plus proche dans une scène et suffisamment net lorsque la mise au point est faite sur l'infini.

DISTORSION : La distorsion est un défaut dû à l'objectif et qui donne à la photo un effet de sphérisation.

DOMINANTE (COULEUR) : Une dominante de couleur est une coloration visible sur l'ensemble d'une photo.

DPI : Dots Per Inch (pixels par pouce) En français "ppp" ou "ppi" (point par pouce) ou (point par inch (1 inch =1 pouce = 25,4 mm) : mesure de la résolution des images. Plus il y a de "points par pouce" plus la "trame" de l'image est fine et la qualité de l'image élevée.
Une image affichée sur un écran est de 72dpi, une image destinée à l'impression est généralement de 300dpi.

DRAGONNE : Courroie qui se passe au poignet et qui aide à tenir un appareil photo.

DTP (Desk Top Publishing) : Appellation en anglais de la PAO (Publication Assistée par Ordinateur)

Lettre E :

ECHANTILLONNAGE : Processus de conversion des données analogiques en données numériques.

ECLAIRAGE D'APPOINT : Source de lumière généralement diffuse, destinée à doser le contraste général de l'éclairage en éclaircissant les zones d'ombre.

ECLAIRAGE DIFFUS. : Avec Photoshop il est possible d'appliquer le filtre lueur diffuse. Celui-ci donne l'impression de voir l'image à travers un léger filtre de diffusion, il ajoute un bruit blanc translucide.

EDITING : Opération permettant un tri sélectif des images.

EMULSION : Nom donné à la fine couche photosensible qui recouvre les films et papiers photographiques.

ESSAI (BANDE D') : Chute de papier ou de film que l'on expose à des valeurs différentes pour déterminer l'exposition optimale.

EXIF : Informations sur l'appareil photo, réglages, horodatage... (associées aux photos numériques (méta données))

EXPOSITION : Quantité de lumière qui traverse l'objectif et atteint le détecteur (CDD) pendant le temps de pose, autrement dit le temps de pose ou encore la durée d'exposition.

EXPOSITION AUTOMATIQUE : L'appareil photo combine automatique le temps de pose, l'ouverture du diaphragme.

EYE-START: Dispositif (spécifique à MINOLTA) rendant l'appareil opérationnel (mesures de lumière et de distance) dès qu'on l'approche de l'oeil, même si on ne touche pas encore au déclencheur.

Lettre F :

FARE (FONCTION) : Outil de correction automatique des imperfections d'une image lors d'un scan. La fonction Fare permet d'atténuer les rayures.

FILL-IN : Utilisation du flash en plein jour face au soleil afin d'équilibrer la lumière artificielle et la lumière naturelle. Cette technique permet notamment de déboucher les ombres.

FIRMWARE : Le Firmware est un logiciel intégré à l'appareil photo (ou un autre matériel électronique). Il peut subir des évolutions et des mises à jours. Par exemple, un nouveau firmware pourra améliorer certaines fonctionnalités de votre appareil ou corriger des incompatibilités ou des bugs...

FLARE : Le flare est un phénomène dû à la pénétration dans l'objectif de rayons lumineux provenant d'une source intense qui ne se trouve pas forcément dans le champ de l'image.

FOCALE (DISTANCE) : La distance focale est exprimée en mm. Il s'agit de la distance séparant le plan de la pellicule ou du capteur du centre optique de l'objectif, réglé sur l'infini.
La distance focale est de 50 mm pour un objectif normal en format 24x36 mm, une valeur de focale inferieur à 40mm correspond à un objectif grand angulaire alors qu'une grande valeur de focale (superieur à 70mm) correspond à un téléobjectif.

FORMAT DE FICHIER : un format de fichier est une méthode d'écriture et de stockage. Les photos numériques peuvent être sauvegardées en plusieurs format : JPEG, RAW ou TIFF par exemple. A l'aide de logiciels, on peut convertir ces photos en d'autres formats de fichiers (BMP, EPS, GIF, PNG, etc.)

Lettre G :

GAMMA : Le gamma est la mesure du contraste d'une image (dans les niveaux de gris moyens).

GAMME DYNAMIQUE : Ce terme caractèrise le rapport entre l'intensité maximale et minimale de la lumière. Plus simplement, il détermine la quantité des niveaux dans la gamme du contraste que l'appareil photo peut capter.

GIF : Graphics Interchange Format
Ce format a été developpé par CompuServe vers 1980. Le Gif est un format de fichier qui comporte jusqu'à 256 couleurs indexées. On peut donc réduire la taille des images en réduisant le nombre de couleurs. Les images Gif sont compressées avec l?algorithme LZW, de plus, le Gif est sous licence d'Unisys.

GRAND ANGLE : Un grand angle est un objectif de courte distance focale (inferieur à 40mm). L'angle de vue d'un grand angle est, comme son nom l'indique, élevé.

GRANULATION : La granulation est la taille des grains de la pellicule. Plus la pellicule est sensible plus les grains sont voyants...

Lettre H :

HAUTE LUMIÈRE : Le terme haute lumière représente les zones les plus claires de l'image.

HISTOGRAMME : Un histogramme est l'électrocardiogramme d'une image numérique qui permet de voir la quantité d'information en fonction du niveau de densité et de vérifier si l'image présente des détails dans les ombres et dans les hautes lumières.

Lettre I :

IEEE 1394 (FIREWIRE) : L'IEEE 1394 ou Firewire est une connexion avec un taux de transfert très rapide permettant d'utiliser un grand nombre de périphériques différents.

IL - INDICE DE LUMINATION : L'indice de lumination (IL) est la combinaison du diaphragme et de la vitesse d'exposition, définissant ainsi une quantité de lumière atteignant le capteur ou la pellicule.

INACTINIQUE : C'est un éclairage ne provoquant pas de réaction chimique donc il n'impressionne pas la pellicule (à l'inverse d'un éclairage actinique). L'éclairage anactinique est utilisé en labo pour le développement.

INTERPOLATION : L'interpolation est une méthode pour augmenter artificiellement la définition d'une image grace à un logiciel. Après avoir comparé les pixels voisins (2,4,8 ou plus), l'application insère un nouveau pixel de couleur similaire entre ceux-ci.

ISO (International Standards Organisation) : C'est l'unité de mesure pour la sensibilité du film ou du capteur (en photographie numérique). Plus la valeur est élevé, plus le capteur est sensible...

Lettre J :

JOULE : Le joule est l'unité de mesure d'un flash de studio.

JPEG (Join Photographic Experts Group) : Le JPEG (extension : .jpg) est un algorithme utilisé pour la compression des images numériques. Il existe différent niveaux de compression JPEG. Plus la compression est élevée, moins la qualité de l'image est bonne.

Lettre K :

KELVIN : Le symbole du Kelvin est : °K
C'est l'unité de mesure de la température des couleurs.

Lettre L :

LATITUDE DE POSE : La latitude de pose, dans la photographie argentique est la capacité d'un film à accepter une erreur d'exposition. Les films négatifs supportent mieux les erreurs que les films diapositives.

LCD (écran) : Abréviation anglaise d'écran à cristaux liquides (Liquid Cristal Display).
C'est une solution de cristaux liquides scellés entre deux feuilles transparentes polarisantes, sensibles à un courant électrique qui modifie la disposition des cristaux, lesquels laissent passer ou non la lumière.

LUMIÈRE INCIDENTE : On parle de lumière incidente lorsque celle ci vient directement de la source lumineuse (à l'inverse d'une lumière réfléchie)

LUMIÈRE RÉFLÉCHIE : La lumière réfléchie est une lumière renvoyée par le sujet. C'est cette lumière qui impressionne la pellicule ou le capteur.

Lettre M :

MAP (Mise au point) : Il s'agit tout simplement de l'abréviation de "mise au point"

MASQUE : Un masque sert à cacher une partie d'une image. Le masque est utilisé pour opérer des changements sur une zone limitée.

MASS STORAGE : Le mass storage permet de reconnaitre un équipement connecté à un ordinateur comme s'il s'agissait d'une mémoire de masse (comme un disque dur). Ainsi, l'utilisateur peut effectuer des opérations classiques de gestion de fichiers.

MÉGAPIXEL : On parle de mégapixel lorsqu'un appareil produit des photographies comportant un million de pixels.

MÉMOIRE VIRTUELLE : La mémoire virtuelle utilise l'espace libre d'un disque dur pour s'en servir comme mémoire temporaire.

MISE AU POINT : La mise au point est le réglage de la netteté de l'image pour une distance donnée.

MODE A ou Av : Le mode A (ou Av) est un mode de réglage automatique à priorité ouverture.

MODE M : Le mode M est le mode manuel de réglage.

MODE MACRO : Le mode macro sélectionne une petite ouverture de diaphragme afin d'obtenir une profondeur de champ suffisante.

MODE P : Le mode P est le mode de réglage d'exposition tout automatique.

MODE PAYSAGE : Le mode paysage sélectionne une petite ouverture de diaphragme afin d'obtenir une grande profondeur de champ.

MODE PORTRAIT : Le mode portrait sélectionne une grande ouverture de diaphragme afin de limiter la profondeur de champ afin que le sujet se détache de l'arrière plan.

MODE RAFALE : Le mode rafale permet d'enregistrer plusieurs images à la suite afin d'obtenir une séquence rapide d'images.

MODE S ou Tv : Le mode S (ou Tv) est un mode de réglage automatique à priorité vitesse.

MPXl : L'unité Mpxl correspond à un million de pixels.

Lettre N :

NEUTRALITÉ : La neutralité est l'équilibre des couleurs, sans dominante.

NOMBRE-GUIDE ou NG Le nombre-guide (NG) est l'unité de mesure pour indiquer la puissance du flash.

NUMÉRISER : Numériser une image consiste à la convertir en une image numérique pour que l'ordinateur puisse la lire et la travailler.

Lettre O :

OBJECTIF : L'objectif est un système optique composé de lentilles servant à focaliser la lumière sur le capteur ou la surface du film.

OBTURATEUR : L'obturateur est un mécanisme permettant de controler la durée d'exposition du capteur.

OCTET : 1 octet = 8 Bits.
Un Kilo-octet (Ko) vaut 1024 octets et un Mégaoctet (Mo) 1024 Ko.

OUVERTURE : Voir le cours sur l'Ouverture

Lettre P :

PARALLAXE : Le parallaxe est la différence entre les axes optiques du viseur et de l'objectif qui se traduit par une erreur de cadrage sur la photo.

PCD : Photo CD.
C'est un format de fichier développé par Kodak.

PIM (Print Image Matching) : C'est une technologie developpée par epson pour transmettre des informations à l'imprimante via les métadonnées Exif.

PIXEL : Contraction de Picture Element.
le terme pixel designe la plus petite partie d'une image ou d'un capteur.

PLAGE DYNAMIQUE : La plage dynamique caractérise l'étendue des tonalités, des zones les plus sombres aux zones les plus claires, que l'appareil est capable de capturer sans perte de détails.

PLAN FOCAL : Le plan focal est un plan imaginaire matérialisé par le film ou le capteur sur lequel l'objectif forme une image nette (lorsque la mise au point est effectuée).

POINT FOCAL : Le point focal est situé sur l'axe optique d'un objectif, là où convergent tous les rayons lumineux.

POSE (temps de) : La pose est la vitesse d'obturation, c'est à dire le temps pendant lequel l'obturateur est ouvert.

POSEMÈTRE : Le posemètre est un appareil électrique qui transforme les ondes lumineuses en courant électrique. Le posemètre sert à calculer le temps de pose et l'ouverture du diaphragme nécessaire pour l'exposition du film.

PPP (Points par pouce) : Exprime la résollution d'une image.

PRIORITÉ VITESSE - PRIORITÉ DIAPHRAGME : La priorité est un type d'automatisme d'exposition où le photographe n'à besoin de préciser qu'un élément (vitesse ou diaphragme) et l'appareil photo se charche de calculer automatiquement l'autre paramètre.

PROFONDEUR DE CHAMP : La profondeur de champ désigne la zone de netteté autour de la distance de mise au point, répartie pour un tiers en avant de cette valeur et pour deux tiers en arrière.

PROFONDEUR DE COULEUR : La profondeur de couleur est le nombre de bits associés à chaque couleur primaire d'un pixel. Cette valeur reflète le nombre de couleurs ou de niveaux de gris d'une image :
32 bits = 1,07 milliards de couleurs
24 bits = 16,7 millions de couleurs
16 bits = 65 536 couleurs
8 bits = 256 couleurs
La profondeur de couleur est également appelée profondeur d'analyse ou résolution de pixels.

PTP : Photo Transfert Protocol C'est un protocole de communication qui organise le transfert bidirectionnel d'images entre un appareil photo numérique et un ordinateur. Il est même possible de piloter l'appareil par le micro.
Ce protocole est supporté par Windows XP et MacOS X.

Lettre R :

RAW : Le RAW est un format de fichier qui contient les données du système d'acquisition sans traitement spécial. Ces données constituent une sorte de "négatif numérique" qui doit être converti dans un format de fichier standard à l'aide d'un logiciel.

REFLEX : Un reflex est un appareil Photo dont l'objectif est directement relié au viseur par un jeu de miroir. C'est le système le plus performant et la visée la plus fiable.

RÉSOLUTION : La résolution définit le nombre de point par pouce (ppp). On ne peut pas dire que la résolution caractérise l'image mais plutôt sa représentation sur un écran ou une imprimante.
Elle désigne aussi le nombre de pixels qu'un scanner peut extraire d'un document.

RVB (Rouge, Vert, Bleu) : Ce sont les couleurs utilisées pour l'affichage des couleurs à l'écran. Ce sont des couleurs primaires additives.

Lettre S :

SATURATION : La saturation exprime la pureté de la couleur, c'est à dire l'absence de gris et de tons intermédiaires.

SOUS-EXPOSITION : La sous-exposition est une exposition insuffisante qui se traduit par des zones trop sombres dans l'image.

STABILISATEUR : Un stabilisateur est un dispositif qui permet de compenser les mouvements involontaires du photographe. Il existe des stabilisateurs optiques (peu sensibles à la lumière et au contraste) et des stabilisateurs électroniques (inopérants quand la lumière ou le contraste sont faibles).

SUREXPOSITION : La surexposition est une exposition trop longue qui se traduit par un rendu trop clair et qui peut supprimer certains détails importants de l'image.

SURIMPRESSION : On parle de surimpression lorsque l'on réalise deux vues sur une même photographie.

SYNCHRO X : La synchro X est la vitesse maximum à laquelle il est possible de prendre une photo au flash.

Lettre T :

TEMPS DE POSE : Le temps de pose est la durée nécessaire pour qu'une surface sensible soit correctement exposée.

TIFF (Tagged-Image File Format) : Il s'agit d'un format d'enregistrement qui ne dégrade pas l'image (mais qui est forcément plus gourmand en espace disque). Il est utilisé pour obtenir une résolution optimale des images.

TRIMÉGAPIXELS : On parle de trimégapixel lorsqu'un appareil produit des photographies comportant trois millions de pixels.

TWAIN (Technology Without An Interesting Name) : Cette norme (au nom plein d'humour) correspond aux pilotes de périphériques destinés à l'aquisition d'images.

Lettre V :

VIGNETTAGE : Le vignettage est propre au zoom en position longue focale et à grande ouverture : la lumière est répartie inégalement et le phénomène se traduit par une réduction progressive de la luminosité du centre vers l'exterieur de l'image.

Lettre W :

WB-AUTO (White Balance Automatique) : C'est le réglage automatique de la balance des blancs, c'est à dire de la colorimétrie en fonction de la source lumineuse.

WIA (Windows Image Acquisition) : Les pilotes WIA sont les pilotes d'aquisition d'images fixes de Windows Me et Windows XP qui devraient, à terme, remplacer les pilotes TWAIN.

Participez aux discussions sur notre forum
Ne vous sous-estimez pas, il y a des photographes de hauts niveaux certes mais il y a aussi des débutants.
Rejoignez nous