Le forum pour tous les photographes et les amateurs de photographies depuis 2005.

Retourner vers Photos de fleurs et de fruits

petits conseils pour cette categorie.

Forum photos de fleurs et de fruits également dédié à la nature morte.

petits conseils pour cette categorie.

Messagepar cerberus » 25 Avr 2006, 11:07


Attention, suivant les conditions de la prise de vue, ces conseils ne s’appliqueront pas dans tout les cas.

A éviter :

- couper les feuilles ou une partie de la fleur.
- profondeur de champs trop courte.
- composition trop centrée, la pleine pastille
- les contrastes trop forts

A retenir :

- un ciel légèrement voilé agit comme un diffuseur de lumière naturel, les couleurs ressortent mieux, les détails sont préservés
- utilisez un trépied
cerberus
ppnaute confirmé
 
Messages: 986
Enregistré le: 22 Sep 2005, 10:38

Messagepar lolororo » 29 Aoû 2010, 21:05


lolororo
PPnaute d'argent
 
Messages: 28835
Enregistré le: 14 Mai 2007, 15:24
Localisation: Conflans Sainte-Honorine (Île-de-France)

Messagepar kant » 28 Fév 2013, 12:59


Avec un objectif standard, la zone de netteté, également appelée "profondeur de champ", s'étend depuis le premier tiers devant le sujet jusqu'aux deux tiers derrière lui (quand le point est fait sur le sujet, bien sûr)… En macro, ce n'est plus le cas: au plus fort grossissement, la la profondeur de champ devient très faible, réduite à quelques millimètres, et se répartit de manière égale devant et derrière le point de netteté. Et elle diminue avec le grossissement. Cette limitation présente des avantages et des inconvénients. L'aspect positif, c'est que vous pouvez "noyer" le décor entourant le sujet principal dans le flou: le sujet se détache et attire mieux l'attention. Pour ce type de cliché, vous devez choisir la plus grande ouverture possible, entre f/2.8 et f/5.6. De plus, ces ouvertures permettent de réduire le temps de pose, ce qui est bien utile afin de limiter les risques de flou sur le sujet. Si shootez à la volée, l'appareil en mais, vous serez bien content!
Bien entendu, quand la profondeur de champ est vraiment infime, certaines parties du sujet seront sans doute floues. Une technique pour limiter le problème consiste à le cadrer de profil de sorte que le maximum de son volume soit perpendiculaire à l'axe de l'objectif. Mais vous pouvez aussi faire exactement l'inverse si vous souhaitez isoler un détail et fondre le reste dans le flou. Autre moyen d'accentuer la zone de netteté: travailler avec une petite ouverture, ce qui, rappelons-le consiste à fermer le diaphragme à f/11, voir au-delà, en fonction de la quantité de lumière disponible. Vous pouvez également augmenter la sensibilité.

La lumière, et la macro n'échappe pas à la règle. Les couleurs, le contraste et la direction de l'éclairage jouent un rôle essentiel sur l'apparence et la mise en scène du sujet.
Cependant, l'éclairage risque d'être faible à cause du fait que vous êtes situé tout près du sujet, souvent entre l'éclairage et lui. En lumière naturelle, l'idéal est de choisir un cadrage de manière que le sujet soit éclairé de coté ou par-derrière, en contre-jour. Quand la lumière arrive de côté, elle permet de révéler les différences de surfaces et de textures, ce qui accentue le contraste et et donne un aspect tridimensionnel à l'image. Méfiez-vous quand même d'un éclairage trop violent qui risque d'exagérer la différence entre les zones claires et celles plongées dans l'ombre, créant trop de contraste et ruinant tous vos efforts. L'éclairage en contre-jour est vivement conseillé, du moins en plus des prises de vue de côté. Le résultat peut être magnifique, voire fantastique, détachant les contours du sujet et révélant des transparences, sur les ailes de papillons notamment. Mais attention: le contre-jour risque de fausser la mesure de la lumière calculée par votre boîtier. Vous devrez donc la contrôler via l'affichage de l'histogramme en tempe réel sur l'écran arrière. Le cas échéant, vous devrez corriger la sous-exposition en l'augmentant de 1 ou 2 IL (indice de luminosité). Le grand avantage de éclairage en contre-jour, c'est qu'il augmente la luminosité de la scène et permet ainsi de travailler en vitesse plus élevée, indispensable dans le cas de sujets mobiles tels que les insectes.

En prise de vue macro, la profondeur de champ est très réduite et le moindre mouvement est amplifié dans la viseur. D'ou la grande difficulté à obtenir un cadrage et une mise au point corrects si vous tenez le boîtier en main. C'est pourquoi nous conseillons de vous servir autant que possible d'un trépied afin d'assurer une parfaite stabilité, meilleur encore qu'avec un monopole ou n'importe quel autre support. D'expérience, évitez les modèles d'entrée de gamme: leur système de serrage du support n'empêche pas le boîtier, alourdi par l'objectif, de basculer légèrement vers l'avant, ce que modifie inévitablement à la fois le point et le cadre en moins d'une seconde.
Dans tous les cas, les pieds doivent être solides. De plus, vous serez amené à shooter près du sol s'il s'agit d'insectes, par exemple, donc un trépied sans colonne centrale sera un atout comme les modèles Gitzo de la série Systematic. Ou les modèles Manfrotto 190 et 055PROB équipés d'une colonne centrale pouvant basculer à l'horizontale. Citons également les modèles Bendo adaptés à la macro.
En ce qui concerne la tête du trépied, évitez les systèmes compliqués à plusieurs molettes de réglages surtout si vous vous spécialisez dans la photo de bestioles qui bougent sans cesse, obligeant à modifier rapidement position de l'appareil photo. Les systèmes à boule réglable à l'aide d'une seul molette se révèlent très commodes: il suffit de maintenir l'appareil avec une main, de desserrer la molette, de modifier la position du boîtier puis de resserrer la molette. Le tout s'effectue très rapidement.
kant
La nouveauté
 
Messages: 3
Enregistré le: 28 Fév 2013, 12:33


Retourner vers Photos de fleurs et de fruits

 


  • Articles en relation
    Réponses
    Vus
    Dernier message

forum photo

forum photo

forum photo

forum photo

forum photo

forum photo