Le forum pour tous les photographes et les amateurs de photographies depuis 2005.

Retourner vers Appareil photo argentique

Pousser un film : grain, difficultés et autres détails

Ce forum est dédié à l’appareil photo argentique ainsi qu’à ses accessoires.

Pousser un film : grain, difficultés et autres détails

Messagepar Lysamere » 24 Sep 2010, 21:12


Bonjour, bonsoir...
AE1 reprend du service.
Objectif, de la photo "à l'ancienne", argentique forcément, N&B évidement.
N'ayant plus en tête que quelques références sans les caractéristiques associées, je me suis rendu au labo du coin de la rue...
"Vous cherchez quoi précisément ?"
"Du grain."
Après avoir précisé, bien entendu, N&B 400.
Je suis donc reparti avec une Ilford HP5, 24 poses (j'aurais préféré 12, m'enfin...).

Maintenant, la théorie : pour pousser le grain, pousser la pelloche. Facile.
Question : "risques"/inconvénients de cette méthode, résultats... Cela influe-t-il sur le développement même du film, ou sur le tirage en soi ? (je sais, c'est le mec du labo qui s'en occupera, mais l'idée est a terme d'en venir à le faire moi-même).

Merci de vos retours ! En sachant bien entendu que tout point supplémentaire d'information sera bienvenu !
Lysamere
ppnaute confirmé
 
Messages: 674
Enregistré le: 29 Mar 2010, 23:50

Grain !

Messagepar Poums64 » 24 Sep 2010, 21:46


Oooh du grain et pas du bruit, c'est un vocabulaire qu'on avait oublié dans ce forum :wink:

Bon le 400 iso (asa), ça n'a pas beaucoup de grain ... il y a du 3200 ou 1600 chez Ilford sur mx2 point fr !
mais comment faire pour créer du grain avec du 400 ... le poussé à 800 et le développer en fonction ... au risque d'avoir de la sous ex ... et puis il n'y aura pas tant de grain que ça ! en plus si tu ne fais pas toi même le développement, le labo risque de le développer au temps initial, alors qu'il faudra le pousser !!!
Il ne te reste plus qu'à acheter une cuve 30€ ! du produit ID11 et fixateur Hypam (30€) ...
et de faire le développement toi même, c'est coool, il ne faut pas grand chose (un local 100% sombre ... 200 % noir) .
Pour en revenir à ton sujet ! le grain, il te suffira de faire des chocs thermique lors du développement ...
Révélateur à 24°c, rinçage 16°c, fixateur 20°c ... une delta de 8° ça devrait faire boummm !!!!
Poums64
PPnaute addict
 
Messages: 10685
Enregistré le: 12 Nov 2008, 19:28
Localisation: Pau (64)

Messagepar Lysamere » 24 Sep 2010, 22:13


Hum. T'es trop loin (et trop perpignanais :wink: ) pour que je puisse venir prendre la traduction de tout ça !
J'avais le choix entre Tmax et HP5 en N&B 400... D'où HP5. Mais en toute logique, si je vais chez un type qui sait ce qu'il fait, que je lui dit que le film est exposé à 1600, logiquement il devrai faire ça bien, non ?
Et la 'vraie' question, c'est : le "poussage" se fait au développement du film ou au tirage de l'image ? Parce que si je me trompe pas c'est deux choses complètement différentes...
Le premier développement se fera en labo, tout simplement parce que, si je peux investir dans une cuve et de la chimie, j'ai pas de chambre adaptée/able. CQFD !

Ensuite, de ce que je comprend de ton post, ça fonctionne pas aussi "bien" qu'en numérique ? Dans le sens où en numérique il suffit de sous-ex (équivalent à exposer à 1600 sur une 400) et de "pousser" la luminosité en PT pour faire exploser le bruit... Mais vraiment exploser, le film est plus tolérant que ça ?
Lysamere
ppnaute confirmé
 
Messages: 674
Enregistré le: 29 Mar 2010, 23:50

Messagepar Green » 24 Sep 2010, 22:32


Oui pousser une pelloch se fait au développement. Comme l'a dit Poums, se sont les chocs thermiques qui feront apparaitre le maximum de grain, mais je doute que ton labo ( même professionnel ) te proposera ce genre de services. Par contre je pense que si tu lui précises que tu as poussé la pellicule au moment de la prise de vue, il devrait pouvoir te faire ce qu'on appelle un développement poussé ( l'inverse sera "retenu" ). Ainsi une HP5 à 3200 iso te donnera forcément du grain ( le temps d'agitation passant quand même de 7min30 à 14min avec du ID-11 ! ). Le gars de ton labo tirera surement la gueule, et s'il refuse de te le faire, tu n'as malheureusement plus qu'a faire ton labo chez toi !

Au passage, tu n'as vraiment pas d'endroit ou il règne un noir absolu ? ( = passer 3min dans le noir et ne pouvoir absolument rien distinguer ). Des toilettes avec un bout de scotch noir autour etc ? La partie qui nécessite le noir total ne dure qu'une ou deux minutes ( décapsuler la pellicule, l'insérer dans la spire et fermer la cuve ! ). Je vis dans 18m² et ma salle de bain me convient tout à fait ! Et toute la magie du développement s'ouvrirait à toi ! :)
Green
Stagiaire ppnaute
 
Messages: 160
Enregistré le: 14 Déc 2008, 20:47

Messagepar ehouisuper » 24 Sep 2010, 23:14


Le nombre de retournement de la cuve de développement joue aussi sur le grain si je ne me trompe pas ..
ehouisuper
ppnaute confirmé
 
Messages: 837
Enregistré le: 11 Sep 2010, 11:36
Localisation: Lille

Messagepar Lysamere » 25 Sep 2010, 00:31


Green : si tu peux me détailler un peu plus cette opération (sur ce sujet, via mp...) je verrai...
J'ai déjà entendu parler de tirage, mais pour le coup faut de la place, que je n'ai pas, je pensais qu'il fallait le même type de lieu pour le développement...
Mais je suis ouvert, pour sûr, faire moi-même 100% sera mieux que 75%, ou 50% !
Lysamere
ppnaute confirmé
 
Messages: 674
Enregistré le: 29 Mar 2010, 23:50

Messagepar Green » 25 Sep 2010, 09:51


En effet tirer ses clichés soit-même n'est pas le même investissement :( Pour ce qui est du développement, la seule partie à effectuer dans le noir est la suivante :

Avoir sa pellicule, sa cuve, un décapsuleur et une paire de ciseaux.

Décapsuler sa pellicule et sortir le film.
Couper l'amorce et biseauter / arrondir les bords.
Insérer la pellicule dans la spire de la cuve.
Insérer la spire dans la cuve et bien refermer !

Voilà ! Ta cuve étant étanche à la lumière, tout le reste peut se faire dans la pièce de ton choix ! Ta pellicule ne sortira de la cuve qu'une fois désensibilisée à la lumière.
Des tutos relativement corrects peuvent être trouvés sur le net, t'expliquant les différentes étapes du développement, le matériel, les choses à faire et à ne pas faire etc..
Personnellement je te conseillerai de lire "Noir & Blanc, de la prise de vue au tirage" de Philippe Bachelier, la Bible du noir et blanc argentique qui t'en apprendra bien plus sur ses subtilités .

Voilà !
Green
Stagiaire ppnaute
 
Messages: 160
Enregistré le: 14 Déc 2008, 20:47

Messagepar Lysamere » 25 Sep 2010, 11:18


Je suis pas très porté sur la religion, mais je vais essayer de trouver ça !
Le seul truc qui m'inquiète, c'est que c'est quand même une opération un peu irréversible, et qui comme tout en photo doit être plutôt sensible et délicate... Et à ne pas rater !
Enfin.
Je vais noter les références de ton ouvrage, et essayer de le dégotter au plus vite !
Lysamere
ppnaute confirmé
 
Messages: 674
Enregistré le: 29 Mar 2010, 23:50

Messagepar lolororo » 25 Sep 2010, 11:21


Le tirage demande de la place et un investissement relativement conséquent (encore que l'on trouve des agrandisseurs d'occasion pour une bouchée de pain de nos jours).

Mais le développement du film N&B, c'est vraiment simple et pas encombrant. Il faut juste pouvoir être dans le noir absolu pendant quelques minutes, le temps de mettre la pelloche dans la cuve.

Et "pousser" une pellicule est très simple: on ajuste simplement le temps de développement (on peut aussi jouer dans une certaine mesure sur la température). Il y a les instructions dans la boîte, ou on trouve toutes les infos sur le Net.

Par exemple, pour pousser une HP5 et en utilisant de l'Ilfosol comme révélateur à une température de 20°, le temps de développement passe de 7 min (400 ISO) à 8:30 (800 ISO) et à 14 min (1600 ISO). A 24°, c'est 12:30 pour 1600 ISO. Pour pousser à 3200, il vaut mieux utiliser un autre révélateur comme l'Ilfotec (20 min à 20°).

Et en poussant à 3200, c'est sûr que tu auras du grain.
lolororo
PPnaute d'argent
 
Messages: 28835
Enregistré le: 14 Mai 2007, 15:24
Localisation: Conflans Sainte-Honorine (Île-de-France)

Perpignan

Messagepar Poums64 » 25 Sep 2010, 14:18


Hééé ! J'chui pas Perpignagnais, Béarnais la capitale Pau ! M'enfin !
C'est à l'oposé des grands caillou. !
Pour en revenirau sujet, le temps passé dans le noir complet peut durer plus longtemps si tu fais tomber par terre la bobine ou les ciseaux et que tu les cherche à taton :mrgreen:
Poums64
PPnaute addict
 
Messages: 10685
Enregistré le: 12 Nov 2008, 19:28
Localisation: Pau (64)

Messagepar lolororo » 25 Sep 2010, 14:27


Ou si tu galères 30 min à mettre le film dans la spirale, comme j'ai vu le faire quelqu'un à qui je montrais (apparemment mal) comment développer des films il y a quelques mois. :mrgreen:

Mais maintenant il y arrive très bien. :wink:
lolororo
PPnaute d'argent
 
Messages: 28835
Enregistré le: 14 Mai 2007, 15:24
Localisation: Conflans Sainte-Honorine (Île-de-France)

Entrainement

Messagepar Poums64 » 25 Sep 2010, 20:47


Ah oui ! il faut s'entrainer avec un vieille bobine !!! en plein jour puis les yeux fermés :wink:
Poums64
PPnaute addict
 
Messages: 10685
Enregistré le: 12 Nov 2008, 19:28
Localisation: Pau (64)

Messagepar eyslime » 26 Sep 2010, 12:11


j'ai pas tout lu... désolé.

Hum... le grain est une chose, la pelloche poussée en est une autre.

Si tu veux du grain, et une belle pellicule, cad avec de beaux contrastes, une belle gamme de gris et une pelloche passe partout : kodack 400 TRIX. Enfin perso c'est ma préférée.

Prenons cette meme pelloche poussée à 1600 (en 24*36). Le rendu : grain explosé, et surtout contrastes très forts, écrasement de la gamme de gris.

Prenons une pellicule native de 1600 ou 3200isos: la gamme de gris cera respectée au maximum.



Ce sont là 3 solutions différentes pour 3 utilisations différentes, 3 rendus différents. A toi de choisir.

Concernant le labo, perso j'ai tout reçu, donc j'ai rien déboursé. En brocante j'ai trouvé des labo complet pour 20 euros avec du bon matos.
Dire que ca peut revenir cher est vrai mais si on s'y prend bien, c'est impossible :D
Pour la place j'ai une chambre de 9m², dedans j'ai un lit, une penderie, un bureau, un pc, un equipement hi fi, mon labo est modulable grace a un treteau et une planche, en 5 min le labo est monté pour le tirage. En 2 je suis près à developper un film... :wink:

le labo et le developpement ca n'a rien de difficile, seul le tirage est vraiment technique, c'est le moment le plus créatif du laborentin. Tu accedes à une réinterprétation PHYSIQUE de ton image.
eyslime
Eleve ppnaute
 
Messages: 408
Enregistré le: 06 Nov 2007, 14:42

Messagepar fulmar » 26 Juin 2012, 00:33


il existe aussi des sacs en tissu noir à chicane fermée par un zip et des manchons étanches élastiqués on met tout à plat sur une table dans le sac ,on ferme on passe les bras et on travaille tranquille à plat sans rien faire tomber au pire si on oublie un accessoire on retire les bras et on le passe par les bras avec la main
fulmar
La nouveauté
 
Messages: 22
Enregistré le: 22 Aoû 2010, 18:21
Localisation: la cité du Lion

Pousser un film : grain, difficultés et autres détails

Messagepar photos oleron » 26 Juin 2012, 19:35


:D Salut

Si tu ne veux pas galerer avec la peloche et la spire , le mieux c'est de ne pas rembobiner en entier , sur une pelloche de 24 tu sacrifies les 2 premieres poses comme celà tu inseres ton film dans la spire à la lumiere et tu eteins apres.

Ensuite si c'est tes premiers films à mon avis tu commences fort , apprends à travailler avec un type de film et un revelareur avec les temps prescrit et au bout de quelques pelloches tu pourras jouer avec les temps de developpement .

Faut etre patient :mrgreen:
photos oleron
ppnaute accro
 
Messages: 2122
Enregistré le: 03 Sep 2008, 18:20
Localisation: Ile d'oleron

Suivante

Retourner vers Appareil photo argentique

 


  • Articles en relation
    Réponses
    Vus
    Dernier message

forum photo

forum photo

forum photo

forum photo

forum photo

forum photo